Quand l’enfant se fait attendre

Celui avec un super documentaire 

Quand l’enfant se fait attendre

Un reportage produit par France 4 et admirablement réalisé par Blandine Maire en 2012 (première diffusion en avril 2013 je crois). Pour ceux et celles d’entre vous qui ne le connaissent pas encore, je vous le conseille vivement.

L’infertilité et la PMA y sont abordées à travers des cas très différents et beaucoup d’entre nous s’y retrouveront. On y parle des fausses couches à répétition, des causes d’infertilité masculines, féminines et d’origine inconnue, du don d’ovocytes, des IAC, de la fécondation in vitro, de l’hyperstim, des proches, de la difficulté à voir des ventres ronds, et de plein d’autres choses. Ce documentaire a accompagné le début de notre parcours et est avec la blogo, une des précieuses ressources qui m’ont permis de sortir de ma solitude.  Je l’ai regardé et écouté en boucle. J’étais omnibulée par la suite des parcours des couples qui ont courageusement accepté de témoigner dans ce documentaire, en mode « Si ça marche pour eux, ça marchera pour moi aussi »  #CrazyUnJourCrazyToujours

Il y a une ou l’autre maladresse  (la grossesse spontanée après un déménagement… grrrrrrrrr) mais globalement, le sujet est vraiment bien traité, de manière très juste et vraie.

Synopsis

Pour diverses raisons, comme le passé médical, l’âge toujours plus tardif auquel les femmes ont leur premier enfant, le mode de vie ou l’alimentation, les troubles de la fertilité sont plus fréquents qu’avant et représentent toujours une véritable angoisse pour les couples concernés. Blandine Maire est allée à la rencontre de quatre couples qui ne parviennent pas à avoir un bébé naturellement. Pendant plusieurs mois, elle les a suivis dans leur combat pour donner la vie. Entre doutes, espoirs, déceptions et intenses moments de joie, mais avec pudeur et honnêteté, tous ont accepté de partager leur aventure intime au quotidien.

Un extrait de l’interview de Blandine Maire, qui en dit beaucoup sur sa démarche.

Quels autres messages souhaitez-vous véhiculer à travers le film ?

D’abord celui que l’infertilité – qu’elle soit masculine, féminine, les deux ensemble ou d’origine inexpliquée – est toujours une affaire de couple. Et que cette épreuve ne se vit pas seul, mais à deux, dans l’amour, le dialogue et la complicité. Il faut aussi et surtout se déculpabiliser. Se convaincre que nous ne sommes pas responsables, que nous n’y sommes pour rien et que nous ne sommes pas les seuls. L’autre information est qu’il ne faut pas hésiter à changer de médecin jusqu’à trouver quelqu’un avec qui l’on se sent en confiance et écouté. (…) 

Publicités

15 réflexions sur “Quand l’enfant se fait attendre

    • J’ai l’impression qu’il a été rediffusé début 2015. Il est par contre dispo en entier sur le net.
      Tout pareil que toi pour l’accompagnement en début de parcours 🙂

    • C’est une belle introduction à la PMA, avec ses bas et ses hauts. J’espère qu’en remettant le lien ici de nouvelles pmettes trouveront aussi des réponses à leurs questions.

  1. Super reportage, je ne le connaissais pas ! Sauf qu’il manque un petit morceau à la fin, c’est dommage ! J’espère que Virginie et Nicolas ont mené une belle grossesse à terme ! Ce couple m’a bouleversée 😦

    • Ouiiii ils sont les parents d’une petite fille et d’un petit gars 🙂 Tu «connais» probablement Virginie. Il s’agit d’Irouwen, une des dames du bureau Bamp.
      A l’heure actuelle, je pense que tous les couples suivis dans le reportage sont parents.

      • Ah mais c’est formidable alors ! Je me doutais qu’il s’agissait de jumeaux vu le taux affiché sur son courrier 😉 les déformations de la PMA ^^
        Encore mieux si l’issue a été heureuse pour tous. Et puis ça donne de l’espoir, du coup 🙂 j’aurais aimé, pour couronner le tout, une endogirl ayant réussi aussi.

          • Oui, je n’en pouvais plus d’attendre la réponse donc j’ai lu ^^
            Ah l’adénomiose, une sacrée merde ! dommage qu’il n’en soit pas fait mention dans le reportage. Comme quoi l’endo est vraiment minorée 😦

  2. Ohlalaaa j’ai du le regarder 100 fois ce reportage, et je l’ai donné à regarder à mes parents, quelques copines et la mère de mon chéri (la seule qui ne l’a pas regardé d’ailleurs….)
    Mes parents et mes copines étaient revenus vers moi apres ça en me posant des question et surtout en ayant mieux compris ce que je vivais.

    • Je l’ai aussi regardé en boucle (et écouté, je l’avais enregistré en version audio sur mon lecteur mp3). Par contre, mon homme n’a jamais accepté de le regarder 😦 Aux personnes de mon entourage, j’ai souvent conseillé le livre « Le guide de survie à l’usage des couples infertiles » / « LE Guide des couples infertiles ».
      A voir les réflexions récentes de mes BP (en nous parlant de ma BS aussi en parcours AMP: « Les piqûres, pds et rdv matinaux, vous n’imaginez pas » ben si…), ça n’a pas été très utile. Peut-être que le reportage aurait eu plus d’impact.

      Comment allez-vous tous les 3? Tu nous donneras des petites nouvelles?

      Gros bisous

Sois pas timide. Plus on est de fous, plus on rit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s