Coming out

Celui avec la famille Pitch (dédicace à Madame Hiberne et à Millie)

C24, J12, IAC2, CC* : 86

Une fin de semaine sous le signe du coup de pied au derrière

Cette semaine écoulée fut particulièrement difficile pour moi. Entre un nouveau début de cycle, une soirée familiale trop lourde et une annonce attendue, le soleil n’était pas au rendez-vous. Ajoutez à cela un Biquet indifférent à ces évènements et vous obtiendrez un cocktail détonnant larmoyant.

J’ai l’impression de porter une tonne de douleur sur mon dos et je souhaiterais que mon homme en prenne juste une minuscule petite part à son compte. Or, si Biquet souffre de me voir souffrir, il nie ardemment souffrir du manque d’enfant. Il ne sait pas pourquoi son sommeil est agité mais il est certain que ça n’a rien à voir, il est heureux de voir ses frères devenir papas, il est convaincu que bébé finira par nous tomber dans les bras et il n’est pas pressé. Puisque ça finira bien par arriver, inutile de faire des efforts niveaux clopes et alcool. Nous nous éloignons de plus en plus et je me sens très très seule. Point d’orgue de cette semaine de m@rde, votre chère et tendre Biquette fond en larmes dans le bureau de sa directrice de thèse, la honte !!

Vendredi, rdv très attendu avec la psy. En ressort :

  • Je dois accepter de ne pas être « normale ». Pour ça, je dois apprendre à dire aux autres, mon entourage, Biquet mais aussi le doc, que même s’ils pensent « qu’une grossesse naturelle » est possible, il faut arrêter de me le répéter car 1) en 23 cycles cette grossesse possible n’est jamais arrivée et 2) ces remarques ne m’aident pas à avancer. Je dois me convaincre que ma place en PMA n’est pas usurpée.
  • Biquet et moi sommes dans une impasse. Nous naviguons tous les deux aux deux extrêmes de notre projet de famille. De son côté, il va bien falloir qu’il se sorte un jour la tête du trou dans lequel il l’a enterrée. Du mien, je dois lui laisser plus de place dans ce projet que j’ai fait mien. Je dois le rassurer que même si mon envie de famille est énorme, il restera toujours mon number ONE. Pour avancer, nous devons réfléchir ensemble à nos projets de vie, à ce que nous ferions si nous ne parvenons pas à devenir parents. C’est dur…

lémurienscouple

 

Samedi : les mamans entrent en piste

Ma maman est à mes côtés depuis le début des galères. Nous discutons beaucoup. Elle aussi me dit que je dois accepter la « non normalité » et réfléchir à notre vie à Biquet et moi en l’absence d’enfant, tout ça sans se concerter avec la psy. Y doit y’avoir quelque chose là-dessous.

Ma maman s’isole alors avec Biquet (Biquet s’entend très bien avec ma maman et se confie régulièrement à elle). Je ne sais pas ce qu’ils se disent mais quelque chose a tilté chez mon amoureux…

lémuriens5

 

« Pleurer devant mes BP » : check !

Samedi soir, nous recevons mes beaux-parents. Nous avons décidé d’un commun accord Biquet et moi de sortir de notre placard. Bon, je vous passe les détails mais ils ne se doutaient de rien (et une Oscarette pour Biquette, une de plus !) et sont convaincus qu’il s’agit d’un blocage psychologique de ma part et que bébé arrivera naturellement dès que j’aurai fini ma thèse (la cause du fameux blocage…). Je vois d’où vient le côté optimise tête dans le sable de Biquet… Je m’attendais à ce genre de réactions de leur part, je m’y étais préparée et leurs « conseils » me sont passés largement au-dessus de la tête : « ne pas y penser », « je connais un couple qui a voulu adopter et une semaine avant blahblahblah », « vous devriez en parler à BS et BF1 puisqu’ils ont galérés aussi » oui mais bon là c’est quand même grossesse en C1 et maladresses à gogo mais passons, « ça marchera en vacances », toussa toussa. Côté plus positif, ils comprennent que nous ayons parfois besoin de nous isoler de la famille. Ils sont cependant convaincus que ça finira par poser problème (en même temps, ça fait presqu’un an que c’est le cas et personne, même pas eux, n’a rien vu). Ils ne connaissent pas trop le monde de la PMA, ont une idée très limitée de ce qu’est la FIV. Nous souhaitons ne pas trop en dire, nous n’expliquons pas les IAC. Ma BM me demande si on me donne des cachets pour nous aider. Je dis que oui, on va pas trop compliquer le truc. J’insiste un peu sur la lourdeur des visites régulières, sur la présence à chaque fois de leur fils à mes côtés.

Très honnêtement, je ne leur en veux pas et je n’ai pas pris pour moi leurs remarques qui m’auraient pourtant culpabilisée il y a peu. Ils ont marqué leur soutien et une forme de compréhension et c’est tout ce que j’attendais d’eux.

 lémuriens4

 

Un dimanche tout en douceur

Est-ce la conversation avec ma maman ou bien l’aveu à ses parents ? Toujours est-il que quelque chose a changé chez Biquet. Il m’avoue espérer très fort pour IAC2, il comprend que je ne souhaite pas me rendre à l’après-midi familiale et propose de remplacer cet évènement par une journée en N’amoureux. Il plaisante et menace d’écraser les PB que nous croisons sur la route. Notre équipe se reforme peu à peu. C’est pas gagné mais tous les deux, nous avançons à nouveau main dans la main.

lémuriens2

Nous nous rendons au parc animalier. Malgré la présence d’une multitude d’enfant, ce parc, entre faune et botanique, est notre refuge (nous prenons les abonnements annuels depuis des années). Lors de notre dernière visite, il y avait eu plusieurs naissances chez les lémuriens. Parmi les nouvelles petites familles, une maman et ses deux petits nous avaient particulièrement touchés. Cette fois-ci, c’est la petite chèvre qui est nouvellement maman. Ses trois tout petits (ils ont encore le cordon ombilicale) cabriolent autour d’elle. Pour une fois, avant de partir, nous passons par la boutique. Sur ma table de chevet, trône à présent une petite famille de lémuriens (en peluche j’te rassure). C’est notre petit secret à nous, qui nous rappelle cette maman et ses jumeaux, et qui nous parle d’espoir.

lémuriens 3

 

Lundi c’est raviolis aiguilles (et échographie), vendredi aussi d’ailleurs…

Lundi, retour à la réalité. Nous avons rdv pour le deuxième contrôle. Pour une fois, nous partons à l’heure et nous arrivons sereins. Dans la salle d’attente, je reconnais quelques femmes qui étaient aussi présentes vendredi. Biquet est le seul homme, il n’y a pas un seul ventre rond pour nous narguer. Nous passons tour à tour à l’échographie puis à la pds. 9h, les ventres ronds commencent à arriver, nous échangeons quelques regards de douloureuse compréhension, les yeux se baissent, le doux répit est terminé.

Sur mon ovaire gauche toujours deux follicules : un de 15mm (mais est-ce bien un follicule ? je dois passer une écho en début de cycle prochain pour vérifier) et un de 20mm. Injection ASAP (bord@l suis au boulot moi) et insémination demain après-midi.

Progestérone : 0.8, E2 : 193 (c’est pas trop bas ça ???), LH : 35 (heureusement qu’on a pratiqué le poney sauvage ce week-end car le timing paraît un peu off…)

 lémurien6

* Niveau Candy Cruche

PS : a priori, l’annonce de BS2 c’est pas encore pour maintenant. Nous sommes en sursis mais pour combien de temps ??

Publicités

41 réflexions sur “Coming out

  1. Soulagée de te voir soulagée par ce coming out. Je vais probablement devoir t’imiter dans quelques jours avec ma BM (qui se pointe le jour de la ponction probable). Surtout heureuse que Biquet soit plus impliqué et attentionné. Le discours convenu, pourquoi les fertiles peuvent pas changer de disque sérieusement? Je mégamégacroise pour cette IAC. Let’s do it Biquette! Hophophop cet été on se baleinise! La big bise,

    • Soulagée oui, mais ça amène d’autres inquiétudes (mais b@rdel, vont-ils pouvoir garder notre secret???). Au vu des évènements récents, vas-tu quand même parler à ta BM? Je te souhaite qu’elle soit toute compréhension sans discours convenu (ça les rassure je crois ces discours à la con).
      Gros bisous

  2. J’ai beaucoup aimé le cheminement au sein même de ton article, j’ai fait la grimace devant tes douleurs et souffrances du début pour lire plus bas que les choses sont déjà en train d’aller vers du mieux et j’en suis ravie pour toi. Je vois que la psy et ta maman ont aidé, que le Biquet a pris en main un peu du poids que tu portes. C’est super ! Petit à petit mais c’est ce qu’il faut, je te souhaite que les moments relâche, les conversations avec lui sur votre projet ou autre chose deviennent de plus en plus fréquents et que cela t’aide toi à supporter le poids de l’attente.
    Au passage chapeau d’avoir bien pris la réaction des beaux parents parce que moi ça m’aurait saoulée le psychologique, les vacances et patati patata.
    On croise fort pour l’IAC imminente !
    Gros bisous chtite biquette !

    • C’est exactement ce que j’ai éprouvé en lisant ton article. Je suis très heureuse de voir l’équipe des biquets ressoudée. Banzai pour IAC2 ( et banzai pr du poney sauvage all the time!!! 😉 ) gros bisous

    • Merci pour ton beau commentaire. J’ai écrit cet article d’une traite et donc au fil de mes émotions.
      Pour les BP, je m’étais préparée à ce genre de réaction. J’avais +/- répété un scénario dans ma tête et ils ne s’en sont pas trop éloignés (j’avoue que je n’avais pas pensée au blocage psy en raison de la thèse mais bon, j’étais pas loin).
      Gros bisous.

  3. Tout d’abord, sur la taille des follicules. C’est parfait. 20 mm c’est top, il est mur, et ton estradiol à 193 le confirme. C’est environ 150, je crois pour un follicule mur. Progestérone nickel.
    Je te félicite pour ton coming out. Jamais facile, mais franchement essentiel, à mon sens pour se protéger. Les fertiles sont évidemment pleins de bon sentiments. Il faut juste essayer de pas (trop) leur en vouloir (moi j’y arrive pas, mais essaie). J’adore le « tu tomberas enceinte après ta thèse ». Mouarf. Moi, mon entourage reste persuadé que je tomberai enceinte une fois installée. (sont forts, sans ovulation naturelle, on y croit). Plus qu’un mois donc. Ah la la. Courage courage ! Et bravo à Biquet pour cette prise de conscience. C’est pas toi qui me disait que les hommes étaient toujours plus lents… ? Des bisous

    • Cool! J’espérais 2 follicules mais là ça craint (je suis gourmande).
      Les fertiles sont des grands naïfs. ça les rassure de se dire que tout va bien que c’est « juste dans la tête »…
      Les hommes sont lents et le miens est du type escargot qui avance à reculons 😀
      Gros bisous

  4. Ton post est très touchant Biquette, déjà moi à le lire ça me fait plein d’émotions, alors toi à vivre j’imagine à peine !
    De gros gros bisous et ça croise méga fort pour toi.
    Et BRAVO !!! 🙂

  5. très touchant miss biquette! j’aime bcp l’idée des peluches lémurien 😉
    allez courage pour demain alors! bizzzzz
    ps: les BP sont pareils ici ils ne réalisent as ce que c’est la pma…courage tu a été très forte ce week end! fière de toi biquette!

  6. Voila une bonne chose de fait et l équipe de soutien se renforce même si les mots sont parfois maladroits. Les pistes de travail psy suggérées par maman et psy me semblent bonnes et dit toi que si ce n est pas la norme nous vivons toutes des aventures extra ordinaires. On s en serait bien passé évidemment mais c est notre histoire et ça fait partie de nous. Je suis rassurée que biquette et biquet soient à nouveau dans le même bateau voguant dans la même direction. On l atteindra cette île du bonheur. Bises.

    • Mon équipe psy est au top.
      J’aime ta façon de voir les choses: une aventure extraordinaire à laquelle on espère grand comme ça une happy end 🙂
      Gros bisous

  7. Je suis contente de lire que ton week-end (si, le lundi c’est toujours le week-end, d’abord) se termine sur une bonne note avec ce follicule qui ne demande qu’à éclore ! Je croise très fort les doigts pour l’IAC 2.
    Et « félicitations » pour le coming out, même s’il fut loin d’être idéal. Je vois en tout cas que ça vous permet tous les deux de souffler un bon coup et c’est l’essentiel !
    Bises

    • Je ne sais pas encore quel effet aura ce coming out. L’avenir nous le dira…
      Bisous et merci pour les croisages!! (j’espère toujours un p’tit peu pour le deuxième follicule, celui à 15mm…)

      • On croise avec toi ! Et pour le coming out, ça a l’avantage que tu pourras renvoyer ta belle-famille dans les cordes en cas de situations difficiles. Moi j’aime rappeler quelques statistiques. Ca calme tout de suite.

  8. Il y a eu de belle surprises quand même, vous avez eu raison de sortir de votre placard… C’est vrai que c’est bordel de maladroit ces réaction mais en même temps, comment parler avec justesse de ce qu’on ne connaît pas… Et les facultés d’empathie ne sont pas innées chez tout le monde!
    Je croise aussi pour cette IAC! Sinon, j’adore la petite référence niveau CC! 😉

    • C’est vrai que ce placard n’est pas vraiment confortable. Il y fait plus respirable avec au moins la porte ouverte.
      CC 87!!
      Gros bisous et plein de bonnes ondes pour Tic, Tac et leurs nano pioches.

  9. Hein quoi ! IAC là tout de suite dans quelques heures ! On y croit, on y croit !
    Pour le coming out, bravo pour ta réaction, chapeau, vraiment. J’ai toujours autant de mal à encaisser ces réflexions, alors il faut vraiment que je tienne beaucoup aux personnes pour les entendre. J’espère que cela a fait du bien tant à ton homme qu’à toi. Je croise bien fort en tout cas. C’est parti ! Bises

    • Ben oui, là c’était un peu la surprise du jour.
      « Madame, vous devez faire votre injection là maintenant »
      « Euh… »
      « Vous êtes au travail? »
      « Ben oui »
      « Rentrez chez vous immédiatement! »: méga pratique quand tu te déplaces en transports en commun et que tu as un bus toutes les 3 heures, campagne oblige. Heureusement, entre mon super collègue qui était prêt à me reconduire chez moi et Biquet qui a finalement décroché son téléphone, j’ai pu être faire mon injection 1h après le coup de tel.
      Bisous

  10. Ça soulage de se dévoiler, même si les réactions sont celles d’ignorants en la matière, ce qui est normal. C’est d’ailleurs pour ça que moi j’aurai bcp plus détaillé, pour que les gens comprennent que ce n’est pas une partie de plaisir, que ce n’est pas aussi simple que ce qu’ils croient, que c’est vraiment douloureux et fatiguant, physiquement et psychologiquement. Souvent les gens sont naïvement à mille lieu de penser que c’est si dur.
    Ça doit pas être facile de souffrir autant du manque d’enfants et de voir que ce n’est pas pareil pour Biquet, je comprends. Alors heureusement que ça évolue un peu de ce côté là.
    Sinon, youhhhhouuuuuu la Biquette, en piste pour le deuxième yack!! Je suis derrière toi! (Non, te retourne pas, rhooo, c’est une façon de parler.)
    Bisous!

    • J’ai parfois un peu de mal à détailler car c’est super intime comme expérience. Par exemple, je n’irai jamais discuter rdv chez le gynéco ou position sexo avec mes BP si j’étaits « normale ».
      Yakalelo yakalelo yakalelo yakalelo… 😎
      Bisous

      • Ah ben ça faisait longtemps que je l’avais pas eue dans la tête celle là. Non mais niveau détails, je pensais plus à parler des piqûres tous les soirs (ça impressionne toujours) et aux rdv tous les deux jours à 6h du mat avant d’enchaîner sur le boulot, des prises de sang tout le temps…

        • Héhé, quand ma BM m’a demandé si on me donnait un petit cahcet pour aider (bordal le clom*d nous fait du mal), j’ai parlé des RDV (j’ai dis 2/semaine…). Pour les médocs, j’avais fait lire à mon homme l’article de lalaio sur BAMP pour le motiver à arrêter de fumer. Sa conclusion: continuer de fumer et attendre que bébé nous tombe dans les bras car la FIV c’est trop dur… :-s Heureusement, depuis, j’ai pu lui faire comprendre que la plus grosse difficulté c’était l’absence de bébé, pas les traitements.
          Bisous 🙂

  11. C’est super que vous en ayez parlé ça a du te soulager beaucoup. La relation entre ta Maman et Biquet est très jolie, quelle chance pour toi 🙂
    J’aime tout plein la petite famille de lemuriens …
    Courage pour ce IAC2!!

    • Nos mamans sont très très différentes. La sienne, tout en douceur et en échappement de la réalité; la mienne très cash et fonceuse dans la réalité quelle qu’elle soit. Biquet trouve chez ma maman le côté « coup de pied au derrière » qu’il n’a pas avec la sienne. Je trouve chez la sienne le côté hyper-protecteur qui manque parfois à ma maman.
      Bisous (à quand des nouvelles de la famille kangourous? tu as refait une écho? une vraie? une clandestine?)

  12. Parfois cela fait juste du bien de parler, d’arrêter de faire semblant. Donc bravo d’avoir réussi à en parler. Et puis dis donc il a assuré ton homme ! Je croise les doigts pour que tout se passe bien pour l’IAC. Le transfert des zozos est pour bientôt , non?

  13. J’aime bien ce qu’elle dit, ta psy… C’est plein de bon sens mais en même temps il nous faut quelqu’un pour le verbaliser.
    ps: tu me prête ta mère? J’te la rend dans 2 jours.

  14. Eh bien dis donc ma biquette, tes journées sont riches en émotions!
    Ce qui est bien c’est que tu sais que dès que tu auras fini ta thèse, tu seras enceinte! Allez vite dépêche toi! 😉
    Gros bisous

    • Je sais ce qu’il me reste à faire 🙂 ça c’est de la motivation quand même!!! Au delà de des galères et de cette attente beaucoup trop longue, j’aimerais vraiment tomber enceinte avant la fin de ma thèse afin de prouver le niveau de fumausité de cette théorie du blocage psy. pfffffff…
      Bisous

  15. Grosse pensée pour toi aujourd’hui. L’écriture intuitive a voulu écrire « grossesse » au lieu de grosse. Un joli présage peut-être? Contente que vous ayez pu vous confier aux beaux – parents. Ils sont maladroits, mais ils font sûrement ce qu’ils peuvent. Plein de bisous.

Sois pas timide. Plus on est de fous, plus on rit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s