Elle a mangé des pâtes…

Celui avec une peut-être décision

Ce midi, Biquet lunchait avec ma BS2. Il a donc bien fait attention à surveiller ce qu’elle mangeait afin, on espérait, d’infirmer la théorie d’une annonce très prochaine*. Elle a mangé des pâtes et bu un verre d’eau… On dirait que nos doutes se confirment. Bon après, c’est pas de la preuve en béton mais ça fait un moment que je la surveille (lance-moi la pierre toi la pmette qui ne surveille pas l’alimentation de toutes les femmes en âge de procréer autour de toi) et je me doute depuis quelques mois qu’ils sont en essais (refuser un verre d’apéro à Noël, ça se fait pas, même quand on conduit). Si l’annonce n’est pas pour ce mois, elle ne tardera de toute façon pas. Image

 

Après un après-midi larmoyant au bureau (c’est la top chance on m’a justement filé un bureau individuel ce matin), il faut agir, décider et planifier (puisqu’on ne peut pas le faire avec le reste). L’annonce est prévue pour ce dimanche lors d’une fête familiale à quelques kilomètres de chez nous. Ce dimanche, on vote en Belgique donc difficile de se défiler avec une excuse bidon genre je suis déjà ailleurs et IAC2 étant a priori prévue début de semaine prochaine, impossible de partir très très loin juste après avoir accompli son devoir électoral (ouaip, ici c’est un devoir, une obligation légale toussa toussa). En gros, on en revient au choix renoncer à l’IAC vs. se prendre l’annonce en pleine figure gueule en plein coeur. Il y a aussi la solution de m’excuser (j’suis malâaaaade) de la fête familiale mais ça commence à faire beaucoup d’évènements où je ne suis pas présente.

Pour résumer:

  • Solution 1 – encorepasdebebesurcecycleci: On ne fait pas d’IAC sur ce cycle et on va faire du poney à la côte d’Azur dès notre devoir électoral accompli.  
  • Solution 2 – jesaispascommentjevaisyarriver: On prend sur nous, on va à la fête familiale, j’essaye de ne pas m’écrouler devant tout le monde.
  • Solution 3 – jesuisencorelachieusedeservice: Je ne vais pas à la fête familiale et je demande à ma gentille maman de venir me baby-sitter à la maison. Je laisse ma belle-famille se poser encore plus de questions…         

On en discute ce soir avec Biquet mais on pense de plus en plus en parler avec ses parents afin qu’ils comprennent mes comportements bizarres et évitoires de ces derniers mois. En théorie, ça nous paraît une bonne idée mais en pratique, je crains de ne pas échapper à l’effet radio belle-famille. De plus, Biquet aurait tellement voulu pouvoir faire une annonce surprise à ses parents.

Le bonheur des autres, qu’est-ce que ça fait mal…  

 

* J’ai protégé cet article avec un joli mot de passe que je vous enverrai sur simple demande par email.  

 

Publicités

27 réflexions sur “Elle a mangé des pâtes…

  1. Moi je pense Biquette que ça suffit de souffrir en silence. Je ne dis pas qu’il faut le dire (je refuse de le dire à mes beaux-parents moi) mais je pense qu’il faut vous (te) protéger. L’épreuve PMA est déjà douloureuse à 2, pas la peine de se flageller encore plus et serrer les dents avec des circonstances qui te blessent. Si ça doit être des évitements protecteurs, des excuses bidon que tout le monde a compris que c’était bidon mais que TOI tu vas mieux comme ça, ben faut pas réfléchir… Tu leur expliqueras gentiment en fois en cloque (si, ça va finir par arriver…) Je vote l’option cote d’azur du coup. Take care, mille bisous ps: j’ai le droit au mot de passe? (benedour@hotmail.com)

    • Fini de souffrir en silence, t’as raison mais je ne suis pas convaincue que la souffrance soit moindre quand elle n’est plus tue. Comme je te l’ai dit par mail, l’option côté d’Azur implique de skipper un cycle pour la prochaine IAC. Dur dur choix… Pourquoi refuses-tu d’en parler avec tes BP?
      Merci! et gros bisous à toi aussi.

  2. Ça me chagrine de te savoir chafouine au bureau ma Biquette…
    Le dire vous aidera peut-être même si je conçois que ce ne soit pas ce que vous aviez espéré comme annonce. Si vous passez ce cap, je vous souhaite fort d’avoir du soutien et de la compréhension.
    Plein de bises

    • Bah, ça s’appelle le baptême de nuveau bureau (pour la petite histoire, j’ai dû quitter mon bureau depuis 4 ans pour cause de plafond qui me chafouine dessus…c’est l’arroseur arrosé…).
      Grosses bises à toi aussi et plein plein de bonnes choses pour demain.

  3. Ca fait du bien d’en parler. Au traitement 1, j’étais en apné et le jour où j’ai commencé à en parler ce fut la délivrance ! Je me suis demandée pourquoi je l’avais caché. Comme Miliette, le tout est de trouver la bonne oreille. Des gros bisous

  4. Pas facile mais prend la décision qui te paraît la mieux pour toi . Fais en fonction de tes envies et ne pense pas a ce que va dire les autres, c est ta vie et tu la menés comme bon te semble ! Je te conseille de faire l IAC et si ça te fait trop mal cette fête de famille n y vas pas ainsi que ton homme il va pas te laisser seule quand même ! Des bisous Biquette

    • Merci. C’est vrai que je réfléchis trop à ce que les autres vont penser de moi. En même temps, le passé a montré qu’ils étaient plutôt jugeants sur le sujet donc ça ne m’aide pas à leur faire confiance. Justifier le fait que nous restions tous les deux à la maison, ça va être compliqué… trop de choix tue le choix 😉
      Bisous

  5. C’est toujours bien compliqué de savoir si l’on annonce ou pas.
    Avec le recul et le vécu de tout ça, j’aurai tout fait différemment. Quoique non finalement
    J’ai perdu, on peut le dire, une bonne partie de ma famille pendant le parcours en pma (sont pas morts hein, juste qu’ils en ont rien à foutre de notre gue*le), mais en l’ayant dis, ça m’a permis de voir sur qui je pouvais compter. Pourtant le but n’était pas celui là. Et le compte a été vite fait. Bilan après 3 ans d’infertilité, une seule personne : ma meilleure amie et c’est tout. Les autres m’ayant abandonné dès le traitement de la 1ère fiv.
    Donc avec le vécu, j’en aurai rien à faire de la famille et je me ferai plaisir avec ce petit we sur la côte d’azur. Décompression à fond. Insouciance. Dieu sait que les moments d’insouciance en PMA sont très rares. Donc autant en profiter.
    Je pense qu’il vaut mieux sauter un cycle et être sereine pour le suivant (grâce à la côte d’azur et autres joies de la vie), plutôt que faire la prochaine IAC maintenant, et être dans un état déprimé, en partie à cause de certaines personnes.
    Mon vécu m’a aussi appris, que quoique tu fasse, que peu importe les choix de vie que tu prends, si face à toi tu as une personne qui ne veut pas comprendre, ben elle ne comprendra pas, et ceci que tu fasse blanc ou noir.
    Une seule chose à dire en fait et qui résume tout.
    Vis pour toi, pas pour les autres. Surtout en ce qui concerne la Pma. C’est déjà bien assez compliqué comme ça…
    Je te fais des gros bisous Biquette

    Et je nommerais solution 1, non pas négativement, mais positivement, avec un truc du genre pattesenl’airpourleplaisirsurlacôted’azur

    • l’infertilité comme outil de tri… :-/ Ici, ce sont mes beaux-parents dont j’ose espérer qu’ils mériteront la confiance qu’on leur fait. Ce serait tellement plus facile si on avait la possibilité de revenir en arrière…
      Finalement, ce sera la solution IAC2mercredimaisdimancheonvaauzoo 🙂
      Bisous

  6. Promis je ne te lance aucune pierre, je regarde les filles dans le ventre et pas dans les yeux, je scrute leur verre et leur alimentation (et même la taille de leur boob’s : j’te jure, mes copines vont penser qu’à force d’être célibataire, je vais devenir goudou). Ma petite soeur vient de m’écrire par mail qu’en fait ils avaient annuler la visite du F2 (ils vivent dans un F3), j’ai envie de chialer d’un coup. Alors comme tu dis, le bonheur des autres il fait tellement mal…
    Difficile de te donner notre avis, de t’orienter sur le bon choix, tout ça dépend tellement de tes beaux parents, de ce que tu te sens capable de faire, IAC ou pas. Mais envole toi vers la Côte d’Azur, laisse tout ça en Belgique et retrouvez vous en amoureux comme au début de votre histoire…

    • Cette ambivalence entre « heureux pour les autres » mais « tellement triste pour soi » n’est pas facilement gérable. On va dire que ta petite soeur veut juste plus d’espace pour elle. Peut-être va-t-elle adopter un chien? (un gros gros chien qui prend de la place)… :-s pfff
      Gros bisous.

  7. Arghhhh les annonces de la famille… Ça peut faire mal en effet.
    Pas facile de savoir si on peut raconter ou pas notre histoire. On sait pas comment les personnes vont réagir. Ils peuvent avoir le bon comportement et comprendre vos difficultés, ce que je vous souhaite vraiment.
    Des bisous pour savoir quoi faire.

    • L’avantage c’est que vu la situation actuelle il ne devrait plus y avoir d’annonces de ce côté là, juste des naissances 😦
      Merci pour les bisous magiques. Je ne les utiliserai pas avant demain soir. La décision est quasi prise mais on a toujours quelques hésitations.
      Bisous

  8. Et vous ne pouvez pas dire: « voilà ce qu’il en est, blablabla, mais c’est difficile alors silence radio obligatoire, et quand on aura quelque chose à vous dire, on le fera »?

  9. Moi je suis pour le dire : c est d ailleurs à biquet de le faire et de leur imposer le silence radio belle famille. Ta souffrance est aussi réelle que le bonheur des BF BS. Courage et je vote pour poney en côté d azur. Tu vas où?

    • Merci. On va voir les anglais se promener 😎
      On va probablement en parler ensemble car je suis la seule qui souffre de cette situation; Biquet souffre de me voir souffrir mais pour lui ça s’arrête là.
      Bisous

  10. C’est pas facile, toutes ces décisions, et on ne peut pas vraiment savoir ce qu’on ferait à ta place… Je peux juste te dire ce qu’il en est de mon expérience. De notre côté, on a tout dit, à tout le monde. Famille, belle-famille, amis. Il faut dire évidemment que du côté de ma famille, le parcours PMA on connaît (pas dans la famille très proche, mais des cousines, tantes, etc.), et dans notre groupe d’amis, on est le 4e couple à passer par là, donc ça a été assez « facile » (si ça l’est jamais). Du côté de la famille de mon amoureux, ça a été plus compliqué (je pense qu’ils n’ont toujours pas bien compris, ma BM pense encore que Dieu nous enverra un bébé quand ce sera le moment), mais ça nous a quand même soulagés et ça nous permet de les envoyer bouler quand ils sont indélicats.
    Concernant le côté annonce surprise, je te comprends tellement… J’avais tellement envie de pouvoir faire une belle annonce à mes parents. Mais finalement, ils sont au courant du parcours et ont la grande délicatesse de n’en parler que quand je montre une ouverture sur le sujet. Donc va savoir, ce sera peut-être quand même possible, finalement.
    Tout ça pour dire que je te conseillerais l’option D : tu vois le jour-même si tu te sens guerrière ou pas. Si tu as la force, va au repas de famille et lâche tout. Si tu préfères rester chez toi, prétexte une indigestion, migraine, que sais-je, et annule sans remord. Si tu te forces à y aller, ça sera pire que tout. Et tu vas boire des mojitos en terrasse pour compenser 🙂
    (ouh, désolée pour la tartine !)

  11. J’aime les tartines ❤
    ça me fait quand même bien rire (jaune, je te rassure) le coup de dieu qui attendrait le bon moment o_O
    J'espère que la compréhension et le non jugement seront au rdv avec mes BP. Il faut faire confiance, mais quand aucun retour en arrière n'est possible ça reste une sacré prise de risque.
    Gros bisous

Sois pas timide. Plus on est de fous, plus on rit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s