Un équilibre si précaire

 

 

 

Celui avec la Biquette sur un fil.
Nik Wallenda

 

Depuis quelques temps, Biquette essaye de gérer les évènements de manière la plus optimale possible pour son bien-être et celui de son couple. En pratique, ça signifie s’attacher à ce qui fonctionne dans sa vie (la technique du verre à moitié plein), s’accrocher à ce qu’elle peut contrôler, voir et croire en tous ces petits signes, prendre le bonheur là où il se trouve. Même si ces actions ne changeront rien aux évènements en tant que tels, elles permettent à Biquette de se sentir plus sereine depuis quelque semaines. Malgré tout l’équilibre reste fragile et à la moindre secousse, il faut réajuster, re-tâtonner pour le retrouver.

« Un équilibre dynamique caractérise un système plus évolué où des rétroactions de sens contraire peuvent se produire pour maintenir ou tenter de maintenir un certain niveau dit d’équilibre. » Wikipedia

Après une journée de vendredi en demi-teinte, les petites secousses se sont malheureusement succédées et ce n’est qu’aujourd’hui que Biquette a enfin retrouvé son équilibre et le sourire qui va avec.

 

Vendredi soir : le boulot

Une mauvaise nouvelle au boulot (ou pourquoi lire ses mails à 23h20 un vendredi c’est paaaaas bien): un article scientifique méchamment refusé par une revue. Cette impression de n’être capable de rien, que ce soit professionnellement ou personnellement, de ne jamais être loin du but mais sans jamais l’atteindre, de n’avoir le niveau suffisant pour rien. Sentiment qui s’est traduit par des rêves agités : découverte d’une séropositivité (le Sidaction a fait son effet chez elle) avec un taux HIV juste positif. Biquette se rêve funambule avec d’un côté le « ça va » et de l’autre le « ça va pas », et finit toujours par tomber du mauvais côté.

funambule jupe rouge

Bref, ce boulot auquel Biquette se raccroche qui vacille à son tour…

 

Un week-end trop familial

Un week-end dont tous les éléments tournent autour de la famille et des enfants. Une virée au magasin de jouet, des invités qui font des allusions sur l’état (inexistant) de Biquette. Tu sépares bien la viande crue de la viande cuite : « t’es enceinte ? » non juste sensible à l’hygiène alimentaire, tu vas finir ta thèse (peut-être) « c’est pour bientôt alors bébé » oui on n’attend que ça pour les sortir du placard sous l’évier où on les a rangés en attendant. Et pourtant, ce couple a aussi traversé l’épreuve de l’infertilité.

Une dispute avec Biquet. Il ne comprend pas que Biquette verse parfois (même si de moins en moins) quelques larmes sur les évènements. Il l’accuse d’être déprimée. Non, juste déçue de ces deux années de travail rejetées sans ménagement, triste de qui ce bébé n’arrive pas. N’est-ce pas suffisant?

Rien de bien grave au final mais sur un équilibre déjà précaire, il n’en faut que peu.

funambules

 

 

Lundi : à la recherche du spermo perdu…

Hier soir, pompon sur le gâteau !!! Biquet téléphone à son généralise pour obtenir les résultats de son spermo. Il tombe sur son épouse, généraliste aussi (celle qui suit Biquette et est donc au courant de toute l’histoire). Elle a bien reçu les résultats et a ouvert le courrier (adressé à son époux pourtant… euh… et le secret médical dans tout ça ??) mais le papier se trouve dans une pile de document et elle ne le retrouve pas. De toute façon, elle sait pas interpréter un spermo (suffit de regarder les normes dans la colonne de droite et si c’est trop compliqué pour t’aider les gentilles personnes du labo ont mis les trucs qui vont pas en gras). On n’a qu’à demander au doc McGentil lors du prochain rdv (dans 3 semaines). Mais bon, bonne nouvelle, elle se rappelle qu’il y avait des spermatozoïdes (et aucun papillon ? zut, nous on espérait des papillons ou mieux, des éléphants ou des licornes!!).

Ce spermo a été fait dans un labo spécialisé PMA. Il est beaucoup plus complet que le premier notamment au niveau des types d’atypies (3% de typiques au premier spermo) et de la survie des guerriers (aucune info à ce sujet au premier test). Ce résultat, on espère qu’il traduit les efforts de Biquet sur la clope. Ce résultat, c’est celui qui déterminera probablement le chemin que nous prendrons : IAC ou FIV direct. Ce résultat, on l’attend avec impatience et appréhension.

funambule clope

Le prof McGentil et nos médecins généralistes travaillent de concert depuis le début du parcours. Ils s’envoient des courriers et copies des résultats l’un l’autre. Le généraliste est censé être notre contact prioritaire. Alors, là, de deux choses l’une : soit 1/ la doc a perdu les résultats (courrier qui pourtant ne lui était même pas adressé !) soit 2/ elle a bien lu les résultats mais préfère ne pas être celle à nous les annoncer…

 
Et pour finir ce long week-end en beauté, entendu au journal télévisé belge hier soir dans un sujet sur les perturbateurs endocriniens : «Des hommes font des dons de sperme afin de permettre à des dames infertiles (WTF ??) d’avoir un enfant. » Comme quoi, même lorsque l’infertilité a une source masculine, c’est la faute de madame… C’est une responsable d’un labo spermo-PMA qui nous explique cela.

 

EDIT (alors que je finis d’écrire cet article) :
Le généraliste de Biquet (le monsieur à qui étaient adressés les résultats du spermo) lui a laissé un message. On doit le rappeler ce soir au sujet de ces fameux résultats (retrouvés, c’est déjà ça). De quel côté du fil allons-nous tomber ?

*cœur qui bat très fort (toc toc ou boum boum, c’est selon)*

funambule enfant

Publicités

38 réflexions sur “Un équilibre si précaire

    • Merci 🙂

      Je me rends compte en lisant tes bons conseils que je n’ai plus ton blog dans mes updates (pas sur la bonne adresse mail en fait)… J’ai manqué beaucoup 😦

      Félicitations (avec 3 guerres de retard) pour le mariage!!!!!!! et je croise très très fort pour la FIV en cours.

      Gros bisous

  1. Quels que soient les résultats du spermo vous arriverez à trouver votre équilibre, ça j’en suis sûre 😉
    Il y a des jours où c’est plus difficiles mais jusqu’ici quand je lève la tête je vois une tite Biquette en mode funambule^^ Courage, j’espère de tout coeur que vous aurez une bonne nouvelle pour le spermo ! Gros bisous

  2. Ben dis donc, bizarre le coup du doc qui sait pas trop où sont les papiers… J’espère qu’ils sont meilleurs dans leur boulot que dans leur rangement…
    Bon, j’attends des news pour les résultats du Spermo, je croise.
    Bisous.

    • Merci. Bizarre effectivement… J’espère que ça ne présage rien de mauvais.

      D’un côté n’empêche, un spermo pas catastrophique mais pas parfait non plus ne serait pas une mauvaise chose. ça signifierait que l’ennemi est bien cerné (endo + zozos farfelus), que nous savons contre quoi nous nous battons et que nous ferons le bon choix parmi les solutions. C’est optimiste ou pessimiste de penser ça?? J’arrive pas à trancher…
      Bisous

  3. Plein de pensées pour toi, on sent effectivement ta tristesse, et c’est tellement compréhensible. Moi aussi, même lors des périodes où je pensais aller mieux, il y avait des moments où je me sentais replonger. Parfois pour un détail. Et cette angoisse de l’inconnu, qui te prend aux tripes et te paralyse. A mon avis, si tu es aussi sensible par rapport à ton boulot, c’est justement parce que dans le fond le moindre « échec » est dur à encaisser quand l’échec de la PMA nous donne l’impression qu’on est juste bonne à rien. Déjà quand tout va bien, c’est vrai que la recherche et ses articles à soumettre où mine de rien, même si c’est ton étude qu’on saborde, tu prends parfois le truc en pleine poire (suffit qu’un autre doctorant du labo ait été accepté et pas toi…), mais quand en plus en toile de fond, tu doutes déjà de toi sur le plan personnel, c’est vraiment difficile à gérer. La PMA nous fait vraiment perdre en confiance, et ça se ressent après sur tous les plans. Enfin dans mon cas c’est très vrai, et ce sentiment d’être bonne à rien, il m’a habité pendant très longtemps…
    Quant à Sieur Biquet qui ne comprend pas toujours, chez moi ça a été pareil aussi. Le moment le plus dur de tout ce parcours, c’est quand je me suis sentie au fond du trou, et qu’en plus j’avais un mec qui me disait « tu me saoûles à pleurer, ma patience est à bout ». Il est même allé jusqu’à me comparer à un flan ! Incroyable !
    Est-ce que tu lui fais lire un peu des fois les blogs des PMettes ? Le mien je sais qu’il en a lu quelques uns, et ça lui a un peu permis de comprendre la souffrance dans laquelle on pouvait se trouver des fois, et que je n’étais pas la seule à être désespérée. Une fois je lui ai écrit une lettre aussi, mais je t’avoue que ça n’a servi à rien (je crois même que le coup du « flan » est venu après).
    Bref tout ça pour dire surtout que je te comprends bien.
    Pour le spermo, je croise les doigts très fort. Et c’est clair que le coup de la femme du médecin, c’est franchement limite !!
    Bisous

    • Merci pour ton commentaire qui me met la larme à l’oeil mais me fait tellement de bien.
      Un des secrets de la survie au parcours de la galère, c’est de savoir qu’on n’est pas seule, que nos réactions et sentiments sont « normaux ».

      Biquet refuse de lire quoi que ce soit sur la PMA ou les galères. Il a des réactions similaires à celles de ton homme. Il voit des gens dans son entourage qui malgré les galères ont réussi et il ne retient que ça, il ignore l’existence du parcours et des difficultés pour les autres aussi. Si je devais l’écouter, je serais convaincue que je suis la seule pmette/galérienne à souffrir et à verser des larmes sur ce manque d’enfant.

      Tu traduits bien la difficulté de l’échec au boulot dans le contexte de l’infertilité. Je ne suis déjà pas capable de réussir ma vie familiale alors si en plus au boulot je suis une grosse nullos, il n’y a plus aucun espoir… Je ne pourrais même pas être mère au foyer car je ne suis incapable de faire des enfants. ça passera mais il faut un peu de temps et beuacoup d’énergie pour sortir de ce cycle de pensées négatives.

      Gros bisous 🙂

  4. Je suis désolée pour ta publi. Pas moyen de faire des modifs ou de soumettre à une autre revue ?
    Pour Biquet, je pense que les choses changeront quand vous commencerez les tentatives médicales, pour lesquelles les hommes sont souvent plus optimistes que nous. D’où les déceptions quand ça marche pas de suite. Mais oui, on vit les choses différemment, c’est frustrant…
    Des gros bisous et courage…

    • Si si, on va changer de revue. Mais bon, c’est dur a entendre que ton travail (pourtant commandé par une boite pharma) est inutile… La décision paraît un peu injuste et le processus de review semble bizarre (1 reviewer au lieu de 3 notamment). Je m’en remettrai 🙂
      Bisous

  5. J’espère que la clope changera le spermo. Le mien a fait le sien ce matin, 1 an après avoir arrêté la clope et pris la cigarette électronique. Jsuis toute excitée de savoir si ça a eu un effet bénéfique… Par contre, avec 3% de typiques on vous a proposé les IAC??? bisous à toi et courage pour l’équilibre, un pas après l’aures

    • Depuis septembre 2013, on nous dit que 3% de typques c’est pas top mais suffisant. Je ne suis pas convaincue par contre que la technique de classification soit la même que pour toi et d’autres filles (enfin, leurs chéris) de la blogosphère. Dans la norme OMS 2010 utilisée par notre labo, la moyenne de morphologiquement normaux n’est que de 12% et la limite est à 4%, ce qui correspond au percentile 5% des hommes avéré fertiles (=ayant eu un enfant l’année précédent le spermogramme) (http://humupd.oxfordjournals.org/content/16/3/231.long).
      Selon les résultats du jour, on verra si on en parle ou pas avec le doc.

      J’espère que nous verrons toutes les deux les effets bénéfiques de l’arrêt de la clope.

      Bisous 🙂

  6. alors d’abord, je suis désolée vraiment vraiment pour ta publi. Pas de corrections possibles c’est cela ? Tu as d’autres journaux possibles ? Arf. Conjuguer thèse et désir d’enfant, la mardasse expérimentée ici (heu, c’est pas moi le bac + double chiffre, mais tout comme ton homme, j’essayais de suivre).
    Ca fait beaucoup de choses pour craquer et verser des larmes, y’a pas de doutes. Tu dois être épuisée, vraiment.
    Quant au spermo, à la lecture des normes, j’ai fait aie, car je prenais les choses indépendamment, alors qu’il faut les prendre dans leur ensemble. j’espère que vous aurez une lecture complète et rassurante. Bisous

    • Nan, pas de correction possible. Mon travail (pourtant commandé par une boite pharma qui en a besoin) est inutile… @#$!! On va soumettre ailleurs, les choix ne manquent pas, mais la nouvelle est dure à digérer. Je voudrais pouvoir prendre une pause, une vraie de vraie qui fait que tu oublies tout mais je crains que ça n’existe pas (en pratique et en théorie aussi en fait).

      Le premier spermo était ok mais pas top. L’hypothèse du souci d’origine masculine a été relancée par le doc McDuCon (l’assistant du prof) suite à la coelio car même si endo, rien ne bloquait mécaniquement les choses. Aussi, il manquait certains résultats (types d’anormalités, survie au delà d’une heure) jugés nécessaires par le prof à ce stade de l’aventure. Plus que 2h03 avant de pouvoir téléphoner au doc 😀

      Bisous

  7. Oh la la !!!! J’espère que tu vas tomber du côté « ça va à la perfection » !! Ca existe pas en pma? Ben on se contentera d’un « ça va » alors pour la demoiselle… Je crois qu’on est finalement toutes d’excellentes funambules ma Biquette. Même qu’au Cirque du Soleil, ils ont qu’à aller se rhabiller !! Et que ton cœur fasse toc toc ou boum boum, sache que le mien bat à l’unisson en attendant les résultats… Plein de bisous.

    • J’allais dire que non, ça n’existe pas, quand on cherche on tombe toujours sur quelque chose sauf que: le pote de Biquet, aussi en attente de bébé depuis longtemps, qui fume comme un pot et pas que du tabac, vient d’avoir ses résultats qui sont… plus que parfaits!! m@rde quoi!?

      Merci pour tes jolis mots Julys 🙂

      Bisous

  8. Ma chère Biquette, je t’ai déjà dit ce que je pensais sur le côté prof. et sur ce xxxx de truc qui fait ch.. juste quand il faut pas. Je trouve que l’image du fil qui te fait tantôt basculer dans le bon ou le mauvais est totalement adapté et je te comprends très bien. Je crois que verser quelques larmes de temps à autre ce n’est pas forcément être déprimée, c’est juste exprimer une souffrance, une tristesse totalement légitime vu la situation. Alors moi je veux bien venir te pousser (un peu hein, pas comme une brutasse) pour que tu tombes du côté joyeux de ce fil imaginaire et que tout aille mieux bien vite, côté boulot bien sûr mais aussi pour tout le reste (z’arrêtent les gens de poser des questions comme ça là !!). Je viens de lire ta réponse à Julys alors moi je dis :-):-):-) Elle est en route la voie du bonheur ❤

    • Merci pour tes mots tout doux 🙂 une petite baisse de régime puis on repart!!
      Bisous. Tu es la bienvenue quand tu veux pour me pousser (ça fait bizarre dit comme ça, non?).

  9. biquette,
    je connais que trop la baisse de moral et l’homme qui vit les choses différemment, plus dans le déni je trouve et moins dans le besoin d’exprimer les choses….
    ca changera peut etre avec le temps, le mien en parle plus depuis que je lui ai montrais mon blog je pense qu’il a du mieux comprendre ce que je ressentais au travers de mes articles , c’est vrai qu’il y a eu un vrai changement depuis…

    le fait d’avoir fait IAC avant peut etre FIV je trouve que c’est mieux car ça prepare physiquement et psychologiquement, moi je ne regrette pas d’avoir fait 4 IAC meme si je ne sais pas la suite des evenement et si FIV ou pas…

    des bisous

  10. Une biquette sur un fil c’est sûr que c’est pas facile mais n’oublie pas que tu as des filins qui peuvent t’aider à garder l’équilibre : ton biquet, ta famille, les chocolats, nous…
    Je pense que ton biquet quand il te dit qu’il te trouve déprimée c’est parce qu’il est inquiet et qu’il veut te pousser en avant (maladroitement peut être je te l’accorde mais mon chéri fait pareil).
    Pour ton article, il n’était pas pour Nature au moins parce que là ça serait le comble… en tout cas, c’est sûr que ça fait toujours du mal quand on a travaillé dur meme si on sait que le reviewingn’est pas représentatif de la qualité du travail.
    Pour le spermo, tiens nous au courant mais je suis sûre que ce sera bon.

    Bises

    • Le chocolat ça permet d’abaisser le centre de gravité :o)
      C’était pas Nature mais comme j’ai gagné un concours international avec ce travail on avait quand même visé haut dans le domaine… 😦
      Bisous

  11. C’est le pompon sur le gâteau ?! Tu sais me parler toi !
    Suis désolée Biquette que l’équilibre soit parfois dur à maintenir. Et alors dis, ce spermo ??
    PS : sont un peu bizarres tes médecins non ? Ils rangent les résultats de spermo avec leurs pubs pour des pizzas ???

    • Héhé :o) J’ai hésité avec « le pompon a les boules ». Jaurais dû tu crois?

      Cest l’troud’culdu monde ici. Pas de livraison de pizza à domicile (et pourtant, on a cherché).
      Plus sérieusement, j’ai l’impression que vu les résultats pas top top elle aurait préféré qu’on se débrouille avec le prof.

      Bisous

  12. Ben dis donc, t’as quand même bien le droit d’être déprimée…
    Contente que le médecin ait retrouvé le spermo! (il l’avait plié en petit bout pour caler son pied de table?)

  13. Quand quelque chose d’important ne va pas, on a vite fait d’extrapoler sur toutes ces autres choses qui ne vont pas non plus. Et un échec se traduit par un « je suis nulle ». Alors qu’en vrai non, tu n’es pas nulle. Ton article n’a juste pas été choisi, comme plein d’autres articles de gens qui ne sont pas nuls pour autant.
    Biquette ne va pas tomber de son fil, elle va bien accrocher ses petits petons et suivre son objectif, le « va bien » et « va pas bien » lui frôleront les épaules, mais elle tiendra bon!
    Gros bisous

    • Exactemment. Ton commentaire m’a fait beaucoup réfléchir et j’ai compris que j’étais très dure avec moi-même (en même temps, pour la perfectionniste que je suis, c’est pas nouveau). Je n’aurais jamais pensé « il est nul » de qqun qui aurait été dans ma situation, donc pourquoi suis-je si dure avec moi-même?
      Pour la petite histoire, je viens d’avoir plus de feedback sur cet article et en fait j’ai 3 avis positifs et un négatif (c’est malheureusement celui qui prévaut). Petit regain de confiance 🙂
      Bisous

Sois pas timide. Plus on est de fous, plus on rit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s