IRM et médication: quand plus personne n’y croit

Celui où on s’en fout

Quand Biquette a commencé à se tracasser de la non venue de son petit Biquet, tout le monde s’est voulu rassurant: ce n’est qu’une question de temps, soyez patiente madame, encore quelques cycles, il en suffit d’un, vous êtes probablement déjà enceinte blah blah blah 

Depuis 15 jours les choses ont changé. Biquette semble être la seule à se raccrocher à un espoir de bébé surprise, aussi minime soit-il.

Acte 1: les pierres aux reins

Biquette a mal, la doc lui prescrit un traitement de choc: 1g de paracetamol  + 400 mg d’ibuprofen + 20 mg de butylscopolamine (= 2 comprimés de buscopan). Etant en milieu de cycle à ce moment là, Biquette se demande quand même un peu ce qu’elle doit faire de ce traitement quelques jours plus tard lorsqu’elle pourrait sur un malentendu être enceinte. La doc lui dit de ne pas se tracasser. Que là où elle en est, il est plus judicieux de traiter les douleurs.  

Acte 2: l’IRM

Lorsque le professeur McGentil lui a prescrit son IRM, Biquette lui a demandé si ça devait être fait (ou pas fait) à un moment précis de son cycle. Il a eu une hésitation puis lui a dit que non, ça n’avait pas d’importance, mais le plus vite possible. Biquette a donc pris le premier rdv disponible, à une date tombant dans la deuxième partie de son cycle.

Le jour de l’IRM, un questionnaire lui est remis. Parmi les questions: « Etes-vous enceinte? / Y a-t-il un risque que vous soyez enceinte? » Biquette réfléchit un peu avant de se tourner vers la secrétaire qui se tourne elle-même vers l’infirmière qui se tourne elle-même vers le radiologue. Ce dernier prévient Biquette: IRM + produit de contraste + polichinel dans le tiroir = tout à fait contre-indiqué. Il refait les calculs cycliques avec Biquette (« avez-vous eu des rapports à telle ou telle date? étaient-ils protégés? » euh… à ton avis?!). Finalement, étant donné l’avis du doc et aussi que Biquette est en tout début de phase lutéale, le radiologue accepte de faire l’examen. Il insiste sur le fait qu’elle ne pourra pas lui en vouloir s’il elle était miraculeusement enceinte et qu’elle fait une FC à cause de l’IRM.

Biquette repense à l’hésitation du professeur McGentil. C’était donc ça…

 

En somme, ils n’ont pas tort, J1 du dernier cycle avant le passage à 20 est d’ailleurs presque là (à nouveau avec de l’avance = foireux pour le rdv de demain). Mais quand même, ça fait mal d’être passé de la case des impatientes à celle des stériles infertiles.

En vrai, le verdict c’est pour demain (ou pas) mais comment encore y croire? Biquet et moi préférons penser au miracle de la médecine moderne plutôt qu’à celui tombé du ciel.      

    

Publicités

28 réflexions sur “IRM et médication: quand plus personne n’y croit

    • C’est demain le feedback sur l’IRM. J’essaye de ne pas sur-analyser mais à moins de 24h du verdict, ça devient de plus en plus compliqué. Après, je suis en mode pragmatique aujourd’hui: je préfère connaître l’enemi et identifier les armes pour le battre plutôt que de rester un cas d’infertilité inexpliqué et de tâtonner pendant des années. Est-ce sage? je ne sais pas mais aujourd’hui penser comme ça me rassure.
      On lâche rien!!!

  1. Je suis un ou comme toi. Quand la cause est expliquée au moins on sait contre quoi se battre. Tant qu’elle n’est pas trop grave évidemment.
    C’est difficile de croire encore au miracle naturel mais on peut pas vraiment s’en empêcher. Même si il faut rester réaliste, notre espoir est tellement fort…
    Bisous

  2. Plein de courage Biquette et j’attends les news de demain … en espérant qu’elles soient bonnes ! Ton questionnaire pour l’IRM est assez similaire à celui que je dois rendre à l’anesthésiste avant la coelioscopie. Si je me souviens bien, j’ai lu la question « êtes-vous enceinte? » … bah non, sinon je ne serai pas là c$!*a*$ !!!!
    Perso, je ne bois pas (pas du tout) et je ne prends pas de médicaments une fois mon ovu passée sauf du spasfon ou du doliprane …pourtant J1 des règles est très très douloureux. J’avais arrêté le café aussi et pourtant j’adore ça .. mais depuis le résultat de mon hystéro…j’ai repris ! LOL

    • J’ai repris le café (et l’aspartame) aussi… lol Faut que je me reprenne! lol

      Avant de nous donner ces questionnaires standardisés, ils feraient quand même bien de vérifier la raison de notre présence pour ces examens!!

  3. Après l’échec de fiv 2, j’ai tout repris: alcool, gras, clope (vi, je sais que t’aimes pas ça… méeuuuuuuuh…). Là, je repars sur de bonnes résolutions. En même temps, je savais qu’on n’aurait plus de tentative avant avril et vu que j’avais un immense besoin de décompresser (et que j’ai arrêté d’espérer la grossesse naturelle), je me suis dit que pendant la pause, tout était permis !! Aujourd’hui, je termine ma 1ère journée sans clope !! 🙂 Bref, je te souhaite bon courage pour demain. L’acceptation de l’infertilité est souvent très difficile. Dans mon cas, ma sœur ayant essuyé les plâtres, c’était moins dur… En tout cas, on attend des nouvelles avec impatience. Bisous.

    • Bon courage pour la clope Julys. Je vois avec mon chéri à quel point c’est difficile, surtout en période de stress.

      J’attends aussi des nouvelles avec impatience gloups. Je ne sais vraiment pas quoi espérer: endo et traitement adéquat ou pas d’endo et donc pas (encore) d’explication?! (on arrête le cogitage et on rentre à la maison Biquette… )

      Bisous Julys

  4. Bon courage pour ton IRM demain biquette! donne nous vite de tes nouvelles!!
    En ce qui me concerne j’ai c’est vrai arreté aspartame café lait ecremé et demi ecremé et medoc…Par contre je bois un petit verre de temps en temps meme en deuxieme phase…

    plien de bises

    • L’IRM est passée. Aujourd’hui, après 1 semaine d’attente, j’aurai enfin les résultats (le radiologue n’a rien voulu me dire)!! 🙂
      Le lait totalement ou partiellement écrémé est mauvais? Je savais pas. J’ai bu un p’tit verre hier et wow, ça m’a vraiment fait du bien.
      Bisous

  5. Je comprends que ce soit difficile de se dire qu’on te fait l’exam en phase lutéale parce que finalement personne ne croit au miracle. Mais c’est une bonne chose de faite et je te souhaite bonne chance pout les résultat demain.
    Bises.

    • D’un autre côté, Biquet m’a rappelé que lors du rdv avec le doc j’étais sur le point d’ovuler et que le doc lui avait dit que c’était le moment « d’y aller, si vous voyez ce que je veux dire ». Dur dur de savoir ce qu’il pense vraiment le doc.
      Je suis contente que cette IRM soit faite aussi. Résultat time moins 5h30 (plus le probable retard du doc)!
      Bises

  6. Tant pis si ce n’est pas un bébé miracle, le tout c’est que ce soit un beau, sublime, magnifique et parfait bébé. J’ai une amie qui a eu un bébé ICSI, après deux ans. La choupette a 1 an maintenant, elle est belle, dit « dodo » pour aller se coucher (j’te jure !) et n’a pas pleuré une seule fois pour ces dents. Parfaite… Voilà ce qui t’attend Je plaisante (mais l’histoire du bébé de ma copine est vrai !) mais je penserai fort à toi demain pour le feed back? Tu nous tiens au courant hein !? Plein de bisous.

  7. Tous les dodos sont passés, c’est le grand jour. Tu vas en savoir plus cet après-midi et surtout pouvoir te projeter maintenant.
    On attend vite que tu nous dises 😉
    Bisous Biquette

  8. Pingback: Et donc… (compte-rendu de l’IRM et suite des opérations) – PART I | La ligne rose

Sois pas timide. Plus on est de fous, plus on rit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s